CRÉATION 2013 - Sébastien Maillet & Mathieu Sanchez

RITUEL EN IMAGE ET SON / performance .

QUATRE MAINS, UN PEU DE SABLE, DU FEU, DE L’EAU, QUELQUES CLOUS UNE VOIX ET UN VIOLON  durée environ 40mn

On pourrait penser à Stalker, sauf qu’ici il n’y a pas de guide, pas de règle et pas de chambre secrète à découvrir et où attendrait, peut-être, la réponse à la question.

On pourrait évoquer les cauchemars sans fin qui anéantissent les nuits des damnés de la terre, sauf qu’ici il n’y a pas de bons et de méchants, ni d’oppresseurs ni d’opprimés.

On pourrait contester les visions ténébreuses des lendemains de catastrophes sauf qu’ici la catastrophe est permanente.

 

Il n’y a pas loin, de ceci aux ombres projetées sur les parois des grottes des hommes / loups / ours / chevaux, mais hommes en premier lieu.

Il n’y a pas loin non plus de ceci aux griffures laissées sur les murs des chambres à gaz par des mains désespérées de tout.

Et pas loin enfin de ceci aux étranges fumées échappées des tombes de parents morts.

 

Il s’agit de tout cela à la fois et de tout autre chose en même temps.

Car ce qui, finalement, constitue la moelle de cette performance tient, par la danse archaïque et les manipulations de Mathieu Sanchez et par la voix et les sons de Sébastien Maillet,  à l’irruption continue de la vie dans ce qu’elle a de plus profond, de plus ancien, de plus irréductible.

 

La proposition qu’ils nous font ruine définitivement les entreprises de divertissement médiatique, le monde des effets spéciaux, la grossièreté des faits divers, la dictature de ce que doit où devrait être un récit.

 

Car ce qui advient dans l’espace et sur l’écran qui prend sa source dans leur ventrée et leurs histoires se déploie dans nos âmes comme les souffles puissants qui s’emparent des grandes plaines quelques minutes avant les grandes tempêtes.

 

A chacun de choisir entre dévastation et renaissance.

 

Pierre Bongiovanni

 TEASER

Deux corps en scène, au pied d’un écran, s’animent autour d’instruments, d’objets, de mécanismes... parfois des lumières projettent leurs ombres....

Du bout des doigts des deux performeurs, images projetées et sons diffusés s’entremêlent organiquement en une vibration continue, aussi fragile qu’une voix sans parole, aussi forte qu’un dernier chant.

L’élaboration de ce qui se voit, s’entend et se ressent, se fait là, à cet instant, dans la conjugaison de 2 énergies tendues humblement vers l’émergence de la beauté.

Un cinéma brut et archaïque, celui des origines, celui des cavernes, celui d’avant le cinéma.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DATES DIFFUSIONS .

 

08.2013 - EXPOSITION SUR LES PROPHÉTIES DE L.DE VINCI - LANGRES

09.2013 - FESTIVAL SUR LE BORD DES FORÊTS - L'ANTRE-LOUP - GOURVILLIERS

09.2013 - I-R-L VISION - PARIS

10.2013 - LE GÉNÉRATEUR - NUIT BLANCHE - PARIS

11.2013 - L'HYBRIDE - FESTIVAL VISION-R - LILLE

11.2014 - LES INSTANTS VIDÉOS - MARSEILLE